Filter by type: Journal Article

Remove filter
2017
How Political Cultures Produce Different Antibiotic Policies in Agriculture: A Historical Comparative Case Study between the United Kingdom and Sweden
The purpose of this article is to provide an understanding of how different countries formulate and regulate antibiotic use in animals raised for human consumption. A comparative case study was undertaken, analysing historical documents from the 1950s to the 1990s from the UK, the first country to produce a scientific report on the public health risks of agricultural antibiotic use; and Sweden, the first country to produce legislation on the growth promotor use of antibiotics in food animals. Sheila Jasanoff's concepts of ‘co‐production’ and ‘political cultures’ have been used to explore how both countries used different styles of scientific reasoning and justification of the risks of agricultural antibiotic use. It will be argued that national dynamics between policy, science and public knowledges co‐produced different risk classifications and patterns of agricultural antibiotic use between both countries. UK's political culture used ‘expert committees’ to remove the issue from public debate and to inform agricultural antibiotic policies. In contrast, the Swedish ‘consensus‐oriented’ political culture made concerns related to agricultural antibiotic use into a cooperative debate that included multiple discourses. Understanding how national policies, science and public knowledges interact with the risks related to agricultural antibiotic use can provide valuable insights in understanding and addressing countries agricultural use of antibiotics.
2017
L’anthropologie engagée dans la lutte contre Ebola (2014-2016) : approches, contributions et nouvelles questions
Durant l’épidémie d’Ebola de 2014-2016, les anthropologues se sont engagés dans la riposte de trois manières : en tant qu’experts d’Ebola, médiateurs culturels entre populations et soignants, et chercheurs. L’article propose une esquisse de bilan de leurs approches et contributions, et discute les enjeux de cet engagement sur la base d’une revue de la littérature, d’études de cas et de débats lors de colloques. Les résultats de recherches en anthropologie présentés dans l’article concernent quatre thèmes : les contextes épidémiologiques de la transmission ; l’interprétation culturelle de la maladie et les réponses sociales ; la construction sociale de l’expérience des acteurs ; l’analyse critique des interventions de santé publique. Outre des contributions éclairantes en particulier sur les contextes sociopolitiques et leurs interfaces avec les mesures de santé publique globales, les anthropologues ont expérimenté des formes de communication de leurs résultats accessibles pour les acteurs de santé publique. Cependant, ces formes d’engagement hétérogènes soulèvent quelques questions, notamment lorsqu’elles reflètent des interprétations de l’anthropologie par ceux qui la sollicitent ou qui s’en revendiquent lui déniant toute portée critique ou réflexive, ou lorsqu’elles la confondent avec une intervention sociale. Néanmoins, les acquis de la recherche anthropologique sont importants, et pourraient l’être davantage si les réseaux transnationaux mis en place par les chercheurs pour analyser les dimensions sociopolitiques, économiques et bio-culturelles des épidémies émergentes pouvaient être pérennisés pour « préparer » la riposte à de futures crises sanitaires. [Afrique de l’Ouest; Ebola; Anthropologie; Épidémie; Sciences sociales]
© Institut Pasteur
A note on language
Select language